Honda Clarity hybride rechargeable 2018 : fantastique à tous points de vue, sauf un

Publié le 15 août 2018 dans « Essais » par Michel Deslauriers

Je ne comprends pas comment une compagnie comme Honda, qui construit des véhicules parmi les plus populaires sur le marché année après année, peut autoriser un design extérieur tel que celui de la Honda Clarity 2018. Pour être franc, le constructeur prend très peu de risques en matière de style, et l’apparence généralement conservatrice de ses produits fait en sorte que ceux-ci ne sont pas affreusement démodés dix ans plus tard.

Évidemment, les goûts ne se discutent pas, alors on se limitera à dire que Honda ne s’est pas aidé dans ce cas-ci. Le style discutable de la Clarity, avec son nez imitant le design d’un rasoir électrique ainsi que les arches de roue arrière partiellement recouvertes, risque d’offusquer des acheteurs qui manqueront autrement l’opportunité de se procurer une excellente berline intermédiaire.

Aux États-Unis, il existe trois variantes de la Clarity – 100% électrique, hydrogène et hybride rechargeable –, mais seulement cette dernière est offerte au Canada. Lorsque le réseau de ravitaillement en hydrogène prendra de l’ampleur, peut-être que le constructeur changera d’idée et nous proposera la version à pile à combustible. Quant à la version 100% électrique, son autonomie n’est que d’environ 142 kilomètres, ce qui est nettement insuffisant pour le marché actuel.

Cela nous laisse donc la version hybride rechargeable, la meilleure des trois de toute façon. Elle est propulsée par un moteur électrique développant 181 chevaux et un couple de 232 livres-pied, connecté à une boîte à rapport unique. Agissant comme une génératrice à bord, ou une assistance au moteur principal dans certaines situations de conduite, on retrouve aussi un quatre cylindres de 1,5 litre, qui produit 103 chevaux et un couple de 99 livres-pied, jumelé à un moteur électrique générateur. La puissance combinée est de 212 chevaux.

La motorisation de la Honda Clarity hybride rechargeable 2018 fonctionne plus ou moins de la même manière que celle de la Chevrolet Volt, sa principale rivale. Elle passe entre les modes 100% électrique, hybride de série et hybride parallèle, selon les conditions de conduite et l’énergie restante dans la batterie de 17 kWh. Quelle est donc la meilleure voiture entre les deux?

La Volt se présente plutôt comme un coupé quatre portes, avec une taille compacte et juste assez d’espace pour quatre adultes. La cinquième place au centre à l’arrière est beaucoup trop petite et il n’y a pas de dégagement pour les jambes de la personne qui acceptera de s’asseoir à cet endroit. La Clarity est plus grosse, plus longue et plus spacieuse, et son coffre est également plus gros avec un volume de 439 litres, contre 301 pour celui de la Chevrolet.

Le design de l’habitacle de la Honda n’est pas aussi bizarroïde que sa carrosserie, alors que la finition et l’assemblage sont étonnamment rigoureux. Même les garnitures en similibois dans notre voiture à l’essai n’avaient pas l’air trop plastiques. La ligne de toit est basse, donc le dégagement pour la tête est précieux, mais autrement, il y a beaucoup d’espace.

Une chose qui nous dérange, c’est le système multimédia Display Audio du constructeur, qui jure par l’absence d’un bouton physique pour régler le volume et dont l’écran tactile n’est pas des plus réactifs au toucher du doigt. De plus, certaines zones de boutons sont trop petites ou trop minces, ce qui est distrayant en conduisant. La bande de boutons servant à commander la boîte automatique ne nous impressionne pas non plus, avec son fonctionnement peu intuitif. Puisque les humains sont d’ordinaire mal à l’aise avec le changement – ou c’est peut-être juste nous –, on se limitera à dire qu’il faut du temps pour s’y habituer par rapport à un levier de vitesses conventionnel.

La Clarity est ultrasilencieuse, principalement grâce à sa motorisation électrique. En outre, la cabine semble avoir été très bien insonorisée, un facteur important dans un VÉ puisque l’on entendra habituellement plus de bruit de route. Lorsque le quatre cylindres à essence s’active, il se fait remarquer à plus haut régime, mais s’avère généralement doux, et le rouage demeure sans à-coups. Simplement dit, cette Honda est feutrée et raffinée.

Avec une batterie chargée à bloc, la Honda Clarity hybride rechargeable 2018 dispose d’une autonomie maximale de 77 km, selon Ressources naturelles Canada. Lors de notre essai hivernal avec les sièges chauffants et le système de chauffage en fonction, le meilleur résultat que l’on a pu observer était d’environ 55 km. En comparaison, l’autonomie maximale de la Chevrolet Volt est de 85 km, alors la Clarity et la Volt sont près l’une de l’autre en matière de consommation d’énergie. La Honda peut être chargée en 2,5 heures sur une borne de 240 volts, tandis que la Chevrolet nécessite 4,5 heures – bien que la Volt Première 2019 obtient un chargeur plus rapide, coupant ce temps de moitié.

Une fois la batterie réduite à son niveau minimal de charge, l’autonomie s’élève à 475 km dans les meilleures conditions. Le réservoir d’essence n’est que de 26,5 litres, par conséquent le trajet Montréal-Toronto sera ponctué d’au moins un arrêt à la station-service.

Des palettes derrière le volant permettent au conducteur de choisir le niveau de récupération d’énergie au freinage lors des décélérations. On retrouve quatre réglages, dont aucun n’est aussi agressif pour permettre la conduite à une seule pédale, comme c’est le cas avec des VÉ tels que la Chevrolet Bolt EV, la Nissan LEAF et la BMW i3. De plus, le système retourne à son réglage normal après quelques secondes, à moins que l’on active le mode de conduite Sport, qui lui se ferme chaque fois que l’on coupe le moteur. Une caractéristique intéressante, mais nous doutons que bien des propriétaires utilisent les palettes.

Un autre point remporté par la Clarity par rapport à la Volt, c’est le prix. Elle se détaille à partir de 39 900 $ avant les frais de transport et de préparation, et avant les rabais provinciaux – jusqu’à 8 000 $ après taxes au Québec, et jusqu’à 5 000 $ avant taxes en Colombie-Britannique. On avait droit à un incitatif allant jusqu’à 13 000 $ en Ontario, mais le programme a été abandonné le 11 juillet 2018.

Pour cette somme, les acheteurs de Clarity obtiennent beaucoup de caractéristiques, y compris des phares à DEL, un climatiseur automatique bizone, des sièges chauffants à l’avant, un régulateur de vitesse adaptatif, une prévention de sortie de voie et un système multimédia avec écran tactile de huit pouces et intégration Apple CarPlay / Android Auto. Une sellerie en cuir, un système de navigation et une radio satellite, entre autres, sont inclus dans la version Clarity Touring à 43 900 $.

Pourtant, on aurait bien aimé avoir des sièges arrière et un volant chauffants, comme dans la Volt. Et si le design extérieur n’était pas un obstacle à l’achat, le choix de couleurs de carrosserie peut l’être, puisque la version de base n’est offerte qu’en blanc et en gris au Canada, alors que la version Touring ajoute sarcelle et rouge.

Toutefois, globalement, la Honda Clarity hybride rechargeable 2018 est une bien meilleure voiture familiale que la Volt. Elle propose un habitacle plus confortable et une conduite plus raffinée, le seul sacrifice étant une autonomie réduite de quelques kilomètres. Enfin, elle coûte environ trois mille dollars de moins que la Chevrolet.

Bon, à propos du design extérieur…

Fiche d'évaluation
Modèle à l'essai Honda Clarity 2018
Version à l'essai PHEV base
Fourchette de prix 39 900 à 43 900 $
Prix du modèle à l'essai 43 900 $
Garantie de base 3 ans / 60 000 km
Garantie du groupe motopropulseur 5 ans / 100 000 km
Consommation (ville/route/observée) 5.3 / 5.9 / 6.2 l/100km
Options n.d.
Concurrents n.d.
Points forts
  • Conduite raffinée
  • Habitacle spacieux et confortable
  • Motorisation efficace
Points faibles
  • Design qui ne plaira pas à tout le monde (à personne?)
  • Pas de sièges arrière ou de volant chauffants
  • Interface du système multimédia détestable
Fiche d'appréciation
Consommation 4.0/5 L’autonomie électrique pourrait être mieux, mais c’est en ligne avec celle de la Chevrolet Volt.
Confort 4.0/5 Beaucoup d’espace pour tout le monde, bien que le dégagement pour la tête pourrait être mieux.
Performances 3.5/5 Pas de problème ici, avec une puissance combinée de 212 chevaux.
Système multimédia 3.0/5 Les caractéristiques y sont, mais l’interface est distrayante à utiliser en conduisant.
Agrément de conduite 3.0/5 Le confort et l’efficacité énergétique sont les priorités ici, bien que le comportement routier soit tout à fait convenable pour l’acheteur typique.
Appréciation générale 4.0/5 Si l’on peut oublier le design extérieur de la Clarity – ou si elle nous plaît –, on se retrouvera avec une berline intermédiaire très efficace et raffinée.